Cour des miracles

L’enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue.

J. Epstein

Depuis plusieurs années, les enfants demandaient lors des conseils de classe une amélioration de la cour de récréation. Les enfants souhaitaient avoir plus de jeux et plus de places pour s’asseoir. En 2013, avec ma classe, j’ai pris le taureau par les cornes. Mme Sylvie s’est jointe à moi : nous étions donc deux classes, une classe de quatrième primaire dont j’étais le titulaire et une classe de deuxième primaire pour Mme Sylvie. En 2015, Mme Alexia nous a rejoints pour embellir la cour avec diverses décorations. Enfin, l’équipe des surveillantes a créé des jeux sur le sol de la cour.

Tous ces projets ont été réalisés sous la supervision d’adultes mais nous avons eu à cœur de faire participer les enfants : ils y ont pris une part active tant dans la réflexion que dans la réalisation. Ainsi ce projet s’ancre-t-il directement dans la vie quotidienne et implique-t-il les enfants dans sa réalisation comme dans ses prolongements.

Aujourd’hui, nous continuons à faire vivre ce projet, heureux des retombées positives qui en découlent. Mme Sophie s’est associée à notre équipe pour nous aider dans notre travail.

bd

Voici le descriptif plus ou moins détaillé de chaque étape de notre grand projet.

Voir la carte mentale du projet

Notre créativité oubliée

Vous trouverez pour chaque sous-projet un lien précis vers l’album photo de celui-ci mais vous pouvez également avoir une vue d’ensemble des photos ici.

Navigation sur la page :

Coffres de jeux Mur de bandes dessinées Graines de médiateurs Décorations Chez les maternelles

Coffres de jeux

Retour au menu de la page

coffres

Contremaitres : M. Vincent, Mme Sylvie, M. William

Gestion à long terme : M. Vincent, Mme Sylvie, Mme Sophie, M. William

Objectif : construire, avec l’aide des enfants, trois coffres de tailles différentes destinés à contenir des jeux d’extérieurs pour les récréations de dix heures.

Construction

Étapes réalisées par les enfants :Comme expliqué précédemment, nous avons organisé le projet de manière à ce que les enfants prennent un place active tant dans la planification du projet que dans sa réalisation.

  • Les enfants de deuxième ont écrit une lettre à la directrice pour demander l’autorisation de lancer le projet de la cour : voir la lettre.
  • Les enfants de deuxième accueillent la directrice en classe pour expliquer le projet et avoir des indices à propos des étapes que nous aurions l’autorisation de réaliser : écouter l’enregistrement.
  • Les enfants de quatrième construisent les coffres à partir d’un plan. Ils mesurent, mettent les planches en équerre, s’organisent dans l’espace, utilisent des outils de géométrie… Voir la construction.
  • Nous déplaçons les coffres de la zone de construction vers la cour : nous déterminons le meilleur emplacement en fonction de la sécurité et des aspects pratiques : voir les photos.

Dans les coulisses, les enseignants :Il a fallu donner beaucoup de temps et d’énergie pour que les enfants puissent avoir cette part active. Voici, quelques-unes de nos actions silencieuses :

  • Réalisation de plans pour la construction des coffres et les emplacements dans la cour.
  • Nous recherchons le matériel le plus adapté pour le produit final : 15 planches de 2 mètres 30. Nous les transportons jusqu’à l’école.
  • Après avoir établi des mesures précises, nous scions les planches pour que les enfants puissent se concentrer sur le montage.
  • Après la construction avec les enfants, nous fabriquons un système qui permet aux couvercles de rester ouverts. Nous passons plusieurs après-midi à cet effet car la réalisation est compliquée.
  • Nous rendons les coffres étanches en plaçant du roofing sur le dos des couvercles.
  • Nous effectuons régulièrement une réparation ou l’autre pour conserver les coffres en bon état (lutte contre l’usure).

Contenu

La construction des coffres finie, les deux classes organisatrices ont réfléchi aux jeux que contiendraient les coffres. Ensemble, nous avons dressé une liste de jeux qui pourraient être fonctionnels dans le cadre du projet. M. Vincent et Mme Sylvie ont fait les premiers achats. Il s’agit d’un travail à long terme car des jeux sont parfois perdus ou abimés (par l’utilisation). Régulièrement, nous faisons un état des lieux et réassortissons les coffres. Les jeux ont été répartis dans les coffres en fonction de leurs tailles et l’usage de chacun :

  • Petit coffre : essentiellement les jeux destinés aux ballons. On y trouve donc des balles de toutes tailles et matières mais également des dossards, des cônes pour délimiter des terrains, un sifflet à main… Voir la photo du contenu.
  • Moyen coffre : celui-ci contient les raquettes de genres différents, des ballons plus grands. Voir la photo du contenu.
  • Grand coffre : réservé évidemment aux jeux de grandes tailles. Les enfants y trouvent des ballons sauteurs, des frites (genre piscine), des cerceaux…

Voir les achats réalisés chaque année

Utilisation et évaluation

Depuis la mise à disposition des coffres et de leur contenu, le projet s’est affiné. Aujourd’hui, ils font partie intégrante de la vie d’école. Il est évident que le projet a un impact positif sur les enfants. Lors des récréations, tous les enfants sont actifs, ils peuvent tous jouer. Les relations entre les enfants se sont considérablement améliorées car le jeu est devenu le centre des activités. Nous constatons une baisse importante des conflits, les enfants réapprennent le jeu dans son le large du terme.

Les coffres sont ouverts à chaque récréation de dix heures, excepté par temps de pluie (ou de neige). La classe de M. Vincent reste meneuse du projet (pour ce qui est des enfants). Mme Sophie et Mme Sylvie font partie intégrante du projet. Ce sont les enfants de M. Vincent qui ouvrent les coffres quelques minutes avant la récréation. Ils ont également la mission de s’occuper de la fermeture, tout en veillant au rangement.

Des règles sont fixées et communiquées à toutes les classes (enfants comme enseignants) pour assurer la pérennité du projet. En cas de non-respect des règles, les coffres ne sont pas ouverts le jour suivant.

Voici une vidéo tournée lors d’une récréation mais le projet a encore bien évolué depuis :

Vidéo filmée en mars 2015

Accédez à tous les albums

Mur de bandes dessinées

Retour au menu de la page

bd

Contremaitres : M. Vincent, Mme Sylvie, M. William

Objectif : réaliser des planches (au sens propre) de bandes dessinées pour remplir entièrement le mur du préau de la cour.

Descriptif :

Au départ, l’idée est partie d’une décoration réalisée lors d’un souper organisé à l’école. M. Vincent avait réalisé des reproductions de bandes dessinées avec ses élèves. La classe de Mme Sylvie a alors voulu rebondir sur cette idée pour l’associer à leur projet de la cour. Les deux classes se sont associées : deuxième primaire chez Mme Sylvie et quatrième primaire chez M. Vincent. Les dessins ont été réalisés sur des planches : nous avons donc réalisé des planches de bandes dessinées au sens propre du terme. Nous avons donc été faire scier des planches à une dimension qui nous permettrait de remplir le plus possible le mur du préau. Le transport ne fut pas sans difficultés. Cette partie ne pouvait être réalisée que par les enseignants. Par contre, au préalable, les enfants ont mesuré et réalisé des plans. Par la suite, les enfants ont réalisé une grande partie du projet :

  • Peindre les planches : à l’aide de peintures récoltées ci et là.
  • Réaliser la reproduction du dessin sur la planche.
  • Vernissage des planches pour protéger les planches des intempéries.
  • Décoration autour des planches : les enfants ont marqué le mur avec l’empreinte de leur main et apposé leur signature sur toute la longueur du mur.

Du côté des adultes, nous avons travaillé en coulisses sur certaines parties du projet :

  • Recherche des dessins
  • Repassage au marqueur indélébile sur les dessins des enfants.
  • Peinture du mur par M. William
  • Fixation des planches sur le mur.

Le mur derrière les planches a été peint en gris : cela donne une impression de pellicule photo.

Ce projet a permis d’ajouter une touche de couleur et de gaieté dans un espace qui était très sombre. De plus, les enfants sont fiers de leur réalisation. Leur travail est mis en avant, ils se sentent investis dans la vie de l’école tout au long de leur parcours en primaire.

Accédez aux albums

Graines de médiateurs

Retour au menu de la page

gdm

Contremaitres : équipe des surveillantes, M. William

Objectif : fournir aux enfants des outils visuels et fonctionnels liés au projet Graines de médiateurs.

Depuis deux ans, nous accueillons au sein de l’école l’Université de la Paix. Nous souhaitons fournir aux enfants des outils pour les aider à gérer leurs conflits et apprendre à construire des relations de confiance. Je vous invite à découvrir le projet à travers la page dédiée à cet effet.

Dans cet esprit, l’éducatrice et l’équipe des surveillants ont réalisé sur le sol une marelle de gestion de conflits. Cette marelle reprend les diverses étapes dans la résolution d’une crise que les enfants ont appris à utiliser en classe.

Sur la lancée, les limites d’un terrain de basket a vu le jour.

Accédez aux albums

Décoration

Retour au menu de la page

Contremaitres : Mme Alexia, M. William

Mme Alexia a réalisé de magnifiques fresques sur les poteaux de la cour. Au préalable, M. William et Mme Alexia les ont repeintes. Voilà qui ajoute encore des couleurs dans notre cour et un peu de légereté, de délicatesse et de joie de vivre !

Accédez aux albums

Et chez les maternelles ?

Retour au menu de la page

Contremaitres : Mme Alexia, M. William

Par extension, le projet se poursuit petit à petit dans la cour des maternelles…

Accédez aux albums

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.