Un voyage intérieur

Quelques égarements dans la réflexion des enfants :

Un élève enthousiaste :

« Monsieur, je connais ce temps, c’est le pincé intérieur »


Moi cherchant à leur faire deviner le mot « étrier » : « Cela fait partie de la selle du cheval et on y met ses pieds ».

Une élève enthousiaste : « Les pédales ! »


Dans la foulée, nous avons donc appris que :

  • conjuguer, c’est faire un voyage intérieur qui peut-être particulièrement douloureux ;
  • Ce voyage pourrait peut-être se faire à cheval en pédalant à toute vitesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.