Le cycle de vie des plantes

Documents

s-le-cycle-de-vie-de-la-plante

Cycle

La vie d’une plante à fleurs démarre à l’état de graine. La graine germe et donne une plante. Cette plante va se développer puis fleurir. Après la floraison viennent les fruits. Les fruits contiennent de nouvelles graines qui seront à l’origine de nouvelles plantes.

Comme les plantes à fleurs ont besoin d’un partenaire, on dit que sa reproduction est sexuée.

  1. Germination: la graine entre en germination et une jeune plante pousse.
  2. Croissance: la jeune plante grandit et devient une plante adulte.
  3. Floraison et fructification: la plante donne des fleurs et des fruits contenant des graines. À partir de ces graines, une nouvelle plante peut germer.
  4. La plante vieillit et meurt.

La croissance végétale se caractérise par :

  • La croissance des racines ;
  • La multiplication des cellules (allongement et renforcement de la tige, formation de nouvelles branches…) ;
  • L’accroissement du nombre de feuilles.

La germination

Une graine est la partie d’un fruit qui contient l’embryon de la plante. On peut comparer la graine un œuf pour une plante : la graine permet de faire pousser une nouvelle plante.
Les pépins et les noyaux sont des graines. La graine contient des réserves qui permettront à garantir la survie de la future plante.
La germination ne se produit que si les conditions extérieures sont favorables : humidité, température, oxygène, luminosité, durée du jour, etc.


La reproduction des plantes à fleurs

La fécondation des plantes à fleurs est sexuée. C’est-à-dire qu’elle fait intervenir la présence d’organes de fécondation mâles et femelles.

L’étamine est le nom de l’organe de fécondation mâle.
Le pistil est le nom de l’organe de fécondation femelle.

La plupart des fleurs sont hermaphrodites : elles possèdent à la fois des organes mâles et femelles.

Il est indispensable d’avoir deux fleurs de deux plantes individuellement différentes (mais appartenant à la même espèce) pour que les pollens et les ovules se rencontrent.

Pour obtenir un fruit, le pollen doit être transmis de la fleur qui joue le rôle de mâle vers la fleur qui joue le rôle de femelle.

Le pollen est l’élément fécondant de la fleur : poudre contenant les cellules mâles. Pour obtenir un fruit, le pollen produit par l’étamine d’une fleur doit arriver au pistil d’une autre fleur qui contient les ovules. C’est uniquement à la suite de la fécondation que les ovules se transforment en graines et le pistil en fruit.


La pollinisation

Contrairement aux animaux qui peuvent se déplacer pour accomplir la fécondation, les plantes rencontrent une difficulté : ce n’est pas simple d’obtenir la rencontre entre cellules mâles et femelles. Trois acteurs participent à cette rencontre. Ce processus s’appelle la pollinisation.

Les animaux butineursAu ventL’homme
Les insectes passent de fleur en fleur pour sucer leur jus sucré, appelé nectar. Les insectes pollinisateurs (comme les abeilles) transportent le pollen sans s’en apercevoir vers le pistil des fleurs voisines de même espèce.Le vent transporte le pollen d’une fleur à l’autre. Le hasard fera que le pollen se déposera sur le pistil de fleurs de même espèce.Dans le but de cultiver, l’homme saupoudre volontairement du pollen sur les fleurs.

Les insectes utilisent les fleurs pour se nourrir tandis que les fleurs profitent des insectes pour se reproduite.

Le nectar n’attire pas que les abeilles. D’autres animaux se nourrissent du nectar. Ces animaux ont des moyens différents d’atteindre leur objectif. Ces moyens différents permettent à chacun d’atteindre des fleurs de formes différentes.

Ces animaux sont appelés des animaux nectarivores.

Sans ces animaux, de nombreuses plantes finiraient par disparaitre parce qu’elles ont besoin de ces animaux pour se reproduire.



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.